oraison.jpeg

 Grâce au don du père François Marxer, décédé en juin 2023, la Bibliothèque des Facultés Loyola Paris s'est enrichie récemment de nombreux beaux ouvrages.

180 nouveaux livres de La Pléiade sont arrivés à la bibliothèque, portant la collection à près de 800 titres. On y trouve nombre de classiques français - Yourcenar, Vian, Giono, Claudel - comme étrangers - Boulgakov, Woolf, Conrad, Ibsen, Kierkegaard - qui peuvent maintenant être empruntés par les lecteurs de la bibliothèque.

Par ailleurs, 150 ouvrages anciens, en majorité des ouvrages du 17ème siècle, ont été intégrés aux réserves de la bibliothèque. Ce sont essentiellement des ouvrages de spiritualité, discipline enseignée par le père François Marxer aux Facultés Loyola.

On y découvre, dans leurs 1ères éditions, les oeuvres de grands noms de la spiritualité française : Jean de Bernières, mystique et écrivain spirituel du 17ème, laïc membre du Tiers-Ordre franciscain, mis à l'Index pour quiétisme, Jean-Jacques Olier, mystique et prêtre, créateur du premier séminaire français à la suite du Concile de Trente, Alexandre Piny, frère prêcheur enseignant en philosophie et théologie, maître du "pur amour", Jean-François Senault, grand prédicateur, supérieur de l'Oratoire de Jésus, fidèle du père de Bérulle, et bien d'autres.

Le père François Marxer n'est plus là pour que nous le remercions mais nous pouvons manifester notre gratitude au père Philippe Marxer, son frère, qui a oeuvré pour l'intégration de ces ouvrages dans les collections de la bibliothèque.

 

La bibliothèque des Facultés Loyola Paris a prêté six ouvrages remarquables aux Missions étrangères de Paris pour l'exposition "Des Samouraïs aux Mangas - L'épopée chrétienne au Japon" qui aura lieu du 15 mars au 13 juillet 2024. Celle-ci est en entrée libre.

Cette exposition, en cinq grandes parties, retrace l'histoire des chrétiens au Japon du 16è à nos jours.

"Le siècle chrétien" évoque l’arrivée au Japon en 1549 de saint François-Xavier puis en 1579 du jésuite Alexandre Valignano (1539-1606) qui mène une politique d’"inculturation" de la foi chrétienne. Mais, à la fin du siècle, le shōgun interdit la foi catholique et en 1597, vingt-six martyrs sont cruxifiés à Nagasaki.

"La clandestinité" : Au 17è, la torture systématique apparaît dans le but de favoriser l’apostasie comme cela est montré dans le film Silence de Martin Scorsese. Environ 650 000 chrétiens sont décimés.

"Le christianisme sort de l’ombre" : Au début du 19è, le Japon commence à accepter la présence du culte catholique pour les Occidentaux, le christianisme restant interdit aux Japonais. Petit à petit, sous l'ère Meiji, grâce à des intellectuels japonais notamment, le christianisme sort de la clandestinité.

"La liberté sous surveillance" : Une persécution en 1873, courte et violente, suit cette relative détente. C'est après la capitulation du Japon en 1945, que la liberté religieuse devient totale et protégée par la Constitution.

"L’Église au Japon de 1945 à nos jours : liberté face à la modernité" : la population catholique du Japon est estimée aujourd'hui à environ 1 %. De nombreuses institutions, dont l'université jésuite Sophia à Tôkyô, donnent néanmoins au catholicisme une présence importante dans la société japonaise.

Les six livres prêtés par les Facultés Loyola Paris illustrent plus particulièrement les deux premières parties :

 Trigault

 

 

 

Affiche finale

 

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine des 16-17 septembre, la bibliothèque a présenté une exposition intitulée « Shanghai 1937, la zone Jacquinot, 1ère zone de réfugiés de l’histoire ».

Cette zone tient son nom du père jésuite Robert Jacquinot de Besange (1878-1946) qui fut missionnaire en Chine.

En 2017, une délégation chinoise des archives de Shanghai avait rendu visite à la bibliothèque à la recherche de documents et nous avait permis de découvrir cette grande figure de l’histoire humanitaire. 

L’exposition était composée de panneaux, encore visibles aux Facultés Loyola Paris dans l’espace Jano, de documents d’époque issus des fonds de la bibliothèque, de figurines de bois et d’un film sur le Père Jacquinot. Elle a attiré 250 visiteurs, et reste accessible en version numérique à cette adresse.

Comme d’autres institutions, la bibliothèque a fait pour vous une sélection de fonds d’écran afin d’agrémenter, selon votre humeur, vos réunions, cours ou entretiens visio.
Ces images proviennent pour la plupart d'ouvrages de la bibliothèque des Facultés Loyola Paris. Certaines évoquent un lieu de la Compagnie de Jésus : du vieux Paris, transportez-vous dans les missions jésuites au Mexique.
Pour enregistrer les images, rien de plus simple : positionnez-vous sur l'image, faites un clic droit avec la souris, « enregistrez l’image sous… » et intégrez la dans votre application visio en fond d'accueil virtuel.
Bonnes visios !